APS

La victime ne répond pas aux questions, reste immobile et respire. C’est une perte de connaissance qui peut se prolonger et être profonde (coma)...

0 downloads 254 Views 1MB Size
CYCLE 3 Reconnaître une situation d’urgence Connaître les règles de base pour porter secours

Situation 7: LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE Il est préférable d’aborder ce cas en deux temps : vérifier si la victime est consciente et si elle respire, puis positionner la victime en Position Latérale de Sécurité (PLS). Minimum à savoir (enseignant) Définition : La victime ne répond pas aux questions, reste immobile et respire. C’est une perte de connaissance qui peut se prolonger et être profonde (coma). Les causes des troubles de la conscience sont multiples : - traumatiques, - médicales, - toxiques. Risques : L’état d’inconscience peut entraîner une détresse vitale car la victime perd ses mécanismes de régulation, ses réflexes de protection. Une personne inconsciente laissée sur le dos est toujours exposée à des difficultés respiratoires du fait de l’obstruction des voies aériennes par la chute de la base de la langue dans le fond de la gorge (ce que certains appellent communément « avaler sa langue »). La respiration naturelle ou artificielle n’est possible que si les voies aériennes permettent le passage de l’air sans encombre. Obstruction des voies aériennes par la langue

L’encombrement des voies aériennes par l’écoulement dans les voies respiratoires (trachée et poumons) des liquides présents dans la gorge (salive, sang, liquide gastrique), peuvent entraîner de graves dommages aux poumons. Cette situation peut évoluer vers l’arrêt respiratoire et circulatoire en l’absence d’une intervention. Il est donc nécessaire d’assurer la liberté des voies aériennes. 1) Étude de cas A partir d'une illustration - Identifier tout danger éventuel et l’état de la victime :

Que se passe-t-il ? Y a-t-il un danger . - Préciser les risques pour la victime : Quels sont les risques pour la victime ? Définir l’objectif à atteindre : Maintenir le passage de l’air pour que la victime continue de respirer Situation 7

1

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

2) Démonstration en Temps Réel par l’enseignant Présentation de l’ensemble de l’action attendue du sauveteur en présence d’un élève interprétant la victime (expliquer à la victime ce qu’elle doit faire). 3) Démonstration et explications en reprenant les gestes GESTES ère

1

JUSTIFICATIONS

Partie : Vérifier si la victime est inconsciente et si elle respire

Voir la situation, déterminer le geste à effectuer et éviter un suraccident Je regarde autour de la victime pour voir si elle Si saignement visible et important  victime saigne abondamment ne saigne pas. J’observe et je protège

Je pose une question simple et je donne deux ordres simples :

Savoir si la victime peut agir, réagir.

« Vous m’entendez ? », « Ouvrez les yeux ! », « Serrez moi la main ! »

La personne peut, ne pas répondre mais seulement agir (personne sourde, muette) (1ère fonction vitale défaillante : la fonction nerveuse)

 Aucune réponse, aucune réaction  LA VICTIME EST INCONSCIENTE J'appelle à l'aide, Je libère les voies aériennes : Je desserre ou dégrafe tout ce qui peut gêner la respiration (boucle de ceinture, boutons, cravate, col) Je bascule doucement la tête de la victime en arrière et j’élève le menton : une main sur le front, deux doigts de l’autre main sous le menton

S'assurer de la présence ou non d'un témoin pour alerter Faciliter le passage de l’air et la respiration

Incliner la tête en arrière Empêcher la langue de tomber au fond de la gorge, cette manœuvre entraîne la langue qui se décolle du fond de la gorge et permet le passage de l’air (outil pédagogique : coupe de tête)

Je vérifie si la victime respire : Je place mon visage près de celui de la victime et je regarde sa poitrine et son ventre, mon oreille et ma joue sont au-dessus de la bouche et du nez de la victime Pendant 10 secondes  La victime respire  LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE Situation 7

avec la Joue je sens l'air expiré par le nez et la bouche avec l'Oreille j’entends des bruits de respiration avec les Yeux je vois les mouvements du ventre et/ou de la poitrine = JOY Suffisant pour apprécier la respiration, pour ne pas perdre de temps

2

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

GESTES ème

2

JUSTIFICATIONS

Partie : Positionner la victime inconsciente en Position Latérale de Sécurité PLS

Je place la victime sur le côté, en Position Latérale de Sécurité P.L.S.

La position doit respecter les principes suivants  Retourner la victime en limitant au maximum les mouvements de la colonne vertébrale : risque de paralysie  Position la plus latérale possible pour éviter la chute de la langue et permettre l’écoulement des liquides (salive, sécrétions et vomissements éventuels)  Position stable  Eviter toute compression de la poitrine pour permettre les mouvements respiratoires  Surveiller la respiration en laissant les voies aériennes accessibles

TECHNIQUE Je retire les lunettes de la victime si elle en porte

Par sécurité

Je m’assure que les membres inférieurs de la victime soient allongés côte à côte, dans l'axe du corps sinon, je les rapproche en les prenant

Permet l'alignement des jambes dans l'axe du corps et évite de forcer sur la colonne vertébrale

au niveau des chevilles Je me place à genou ou en trépied sur un côté de la victime. Je place le bras de la victime qui est de mon côté à angle droit de son corps Puis je lui plie le coude, paume de la main tournée vers le haut (comme un indien qui dit « HUG ! »)

Facilite la technique Position plus stable pour le sauveteur

Pour éviter d’abîmer l’articulation et de comprimer les vaisseaux et les nerfs du bras

Je saisis d’une main le bras opposé de la victime Pour accompagner le mouvement de la tête, et je place le dos de sa main contre sa joue diminuer la flexion de la colonne cervicale, (côté sauveteur) éviter d'aggraver un traumatisme éventuel Je maintiens la main de la victime dans cette position avec ma main (paume contre paume) Avec mon autre main, je prends le creux du genou opposé de la victime (en passant mon bras Retournement plus facile, quelle que soit la comme une pelleteuse) et je relève la jambe en force physique du sauveteur Utiliser la jambe comme "bras de levier" gardant le pied de la victime au sol

Situation 7

3

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

Pour pouvoir retourner la victime sans avoir à Je m’écarte du corps de la victime en me plaçant au niveau de son thorax tout en gardant me reculer Ne pas lâcher la victime mes appuis (distance au coude, environ) Je tire sur la jambe pliée de la victime, vers moi Pour faire pivoter la victime doucement sans brusquerie et sans effort, en un seul temps jusqu’à ce que son genou touche le sol

Je maintiens ma main sous la joue de la victime

Permet de respecter l'axe de la colonne cervicale, la tête est maintenue, elle ne bouge pas pendant le retournement

Je dégage doucement ma main qui est sous sa tête en maintenant le coude de la victime avec l’autre main, celle qui tenait le genou.

Ne pas entraîner la main de la victime et éviter toute mobilisation de la tête de la victime Libérer la main du sauveteur

J’accompagne son coude jusqu’à ce qu’il soit en appui au sol ou sur l’autre bras de la victime.

Finir la rotation et favoriser l’écoulement d’éventuels liquides

J’ouvre la bouche de la victime avec le pouce et l’index d'une main sans bouger la tête

Pour permettre l’écoulement des liquides vers l’extérieur (salive, sécrétions, vomissements)

Je place la jambe de la victime située au dessus Pour stabiliser la position finale de la PLS Permet d'améliorer la respiration au niveau de de sorte à avoir à angle droit sa hanche et son l'abdomen et du thorax genou Je fais alerter ou j’alerte si je suis seul. Je contrôle la respiration jusqu’à l’arrivée des secours toutes les minutes, je regarde les mouvements du ventre et de la poitrine, j'écoute les éventuels sons ou j'essaie, avec le plat de la main, de sentir le soulèvement du thorax Si la victime cesse de respirer, je rappelle ou fais rappeler les secours

Pour que les secours prennent le relais,

Prévenir une aggravation de l’état

Tenir informés les secours de l’aggravation de l'état de la victime (2ème fonction vitale défaillante)

Je protège la victime contre le froid, la chaleur Eviter le refroidissement, un coup de chaleur, la pluie….. ou les intempéries

Remarque : Suite à un accident de la route (personne renversée), ou à une chute d’un lieu élevé (échelle, fenêtre…), la « mise sur le côté » ne se pratique que sur le conseil du médecin régulateur du SAMU. Il faut donc alerter le 15 avant toute mobilisation. Situation 7

4

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

4) Reformulation de la conduite à tenir par les élèves Les élèves sont invités à reformuler les gestes montrés. Cette phase peut s’effectuer à l’oral ou à l’écrit (selon le niveau des élèves, lecture : remettre en ordre chronologique les étapes (cf. p. 7 à 10) ou écriture/rédaction : écrire les différentes étapes). Si l’on enchaîne immédiatement sur l’apprentissage des gestes (5), on mettra en place une reformulation à l’oral. La trace écrite viendra en synthèse. 5) Entraînement aux gestes Au sein de chaque groupe : une victime, un sauveteur, un observateur. La victime doit être décontractée (« molle comme une poupée de chiffon »), une protection doit être mise en place, l’alerte doit être passée. L’observateur veille à la réalisation des bons gestes en s’aidant de la conduite à tenir définie aux points 3) et 4). Une fiche d’observation (cf. p.11 et 12) peut s’avérer nécessaire si la reformulation n’a été effectuée qu’en oral collectif. L’enseignant circule de groupe en groupe pour rectifier immédiatement tout geste dangereux. 6) Cas concrets (cf. p. 15 et 16) Mise en place de scénarios mettant en scène des situations simples avec une victime et un sauveteur pour : l’entretien et le réinvestissement des gestes appris, l’évaluation des compétences des élèves à reconnaître et agir face à cette situation d’urgence. Un scénario vous est proposé, d’autres peuvent faire l’objet d’une rédaction à l’aide du modèle vierge. • •

Situation 7

5

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

Reconnaître une situation d’urgence Étude de cas

Que se passe-t-il ? Situation 7

Y-a-t-il un danger ? QUE FERAIS-TU ? 6

Que risque la victime ?

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

CYCLE 3

Reformulation et/ou évaluation formelle

LA VICTIME EST INCONSCIENTE (1)

Vérifier si la victime est consciente est si elle respire (Conduite à tenir à remettre en ordre)

Je donne un ordre simple.

Je vérifie que la victime ne saigne pas.

« Ouvrez les yeux ! » « Serrez-moi la main ! »

Je pose une question simple.

Je place ma main dans la main de la victime.

« Est-ce que vous m’entendez ? »

Je bascule doucement la tête de la victime en arrière.

J’observe ce qu’il se passe et je ne mets pas en danger.

Je place ma joue au-dessus de la bouche de la victime et je regarde si sa poitrine se soulève, pendant 10 secondes.

Je desserre le col et la ceinture de la victime.

Situation 7

7

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

CYCLE 3

Reformulation et/ou évaluation formelle

LA VICTIME EST INCONSCIENTE (2)

Positionner la victime en PLS (Conduite à tenir à remettre en ordre)

Je place le bras de la victime qui est de mon côté à angle droit de son corps. Puis je plie son coude, paume de la main vers le haut.

Je retire les lunettes de la victime, si elle en porte.

Je me place sur le côté de la victime.

Je dégage doucement ma main qui est sous sa tête en maintenant le coude de la victime avec l’autre main. (celle qui tenait le genou)

Avec ma main, je maintiens la main de la victime sur sa joue.

J’attrape le bras situé de l’autre côté de la victime et je place le dos de sa main contre sa joue. (de mon côté)

Je vérifie si la victime est consciente et si elle respire.

Avec mon autre main, je prends le creux du genou opposé de la victime et je replie sa jambe en gardant son pied au sol.

Je tire sur la jambe pliée de la victime, vers moi jusqu’à ce que son genou touche le sol.

Je resserre doucement les jambes de la victime. (si cela est nécessaire)

Situation 7

8

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

Je fais alerter ou j’alerte le 15.

Je protège la victime du froid.

Je contrôle, toutes les minutes que la victime respire, jusqu’à l’arrivée des secours.

Je stabilise la position en plaçant la jambe de la victime située au dessus, à angle droit.

Les étiquettes grisées correspondent à des actions non représentées sur les photos.

Situation 7

9

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

CYCLE 3

Reformulation et/ou évaluation formelle

LA VICTIME EST INCONSCIENTE (2)

Positionner la victime en PLS

Situation 7

10

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

CYCLE 3

Entraînement aux gestes

GRILLE D’OBSERVATION VICTIME INCONSCIENTE OUI

NON

OUI

NON

observe. met de côté les médicaments. vérifie si la victime est consciente (question, ordres). demande de l’aide. vérifie que rien ne gène le passage de l’air (col, ceinture). Le bascule délicatement la tête de la victime en arrière sauveteur (2 doigts sous le menton, 1 main sur le front). vérifie si la victime respire. met la victime en PLS. alerte ou fait alerter. protège la victime du froid. vérifie que la victime respire jusqu’à l’arrivée des secours.

GRILLE D’OBSERVATION VICTIME INCONSCIENTE

observe. met de côté les médicaments. vérifie si la victime est consciente (question, ordres). demande de l’aide. vérifie que rien ne gène le passage de l’air (col, ceinture). Le bascule délicatement la tête de la victime en arrière sauveteur (2 doigts sous le menton, 1 main sur le front). vérifie si la victime respire. met la victime en PLS. alerte ou fait alerter. protège la victime du froid. vérifie que la victime respire jusqu’à l’arrivée des secours.

Situation 7

11

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

VÉRIFIER SI LA VICTIME EST CONSCIENTE VÉRIFIER SI LA VICTIME RESPIRE

CYCLE 3

Entraînement aux gestes

METTRE LA VICTIME EN PLS

OUI

1

2 1

2

3 4

5 3

4 6

Vérifier qu’il n’y a pas de danger Vérifier qu’il n’y a pas de saignement Poser une question : « Vous m’entendez ? » Donner un ordre simple :« Ouvrez les yeux ! » « Serrez moi la main ! » Desserrer Col Cravate Ceinture Basculer doucement la tête en arrière Vérifier la respiration Resserrer les jambes de la victime Placer un bras de la victime en équerre Attraper l’autre bras pour placer le dos de la main de la victime contre sa joue Maintenir la main contre la joue Attraper le creux du genou et le remonter Utiliser le genou pour faire basculer la victime prudemment sur le côté Stabiliser la position en mettant la jambe située au dessus à l’équerre Couvrir la victime Alerter les secours

Position Latérale de Sécurité

ALERTER LES SECOURS SURVEILLER LA VICTIME

NON

Vérifier toutes les minutes que la victime respire

5 Situation 7

6 CPC/CPD, 12 Inspection Académique du 94, 2009-2010 12

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

Coupe de tête à assembler avec deux attaches parisiennes pour comprendre pourquoi une victime inconsciente ne doit pas rester sur le dos

Voies aériennes en bleu Voies digestives en jaune

Situation 7

13

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE Maintenir libres les voies aériennes en attendant les secours

Observer, protéger

Vérifier si la victime est consciente « Vous m’entendez ? » « Serrez moi la main ! » « Ouvrez les yeux ! »

?

Appeler « À l’aide ! » À l’aide !

Libérer les voies aériennes

Vérifier si la victime respire pas plus de 10 secondes

Mettre la victime en PLS

Alerter le 15 Surveiller si la victime respire jusqu’à l’arrivée des secours Situation 7

14

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

CYCLE 3

Évaluation pratique

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE Cas concret • •

L’accident n’est pas mimé : l’accident s’est déjà produit lorsque l’élève doit agir. Tout objet visant à rendre la scène réaliste doit être neutralisé (boîte de médicament vide et sans marque apparente…). SCÉNARIO

Consignes à dire à la victime : Tu es dans la cuisine chez toi. Tu as avalé tous les médicaments qui étaient sur la table. Tu es inconscient. Tu as les yeux fermés. Ton corps est tout mou (comme une poupée de chiffon). Tu ne réponds pas, tu ne réagis pas. Lieu :

à la maison

Matériel :

boîte de médicament neutralisée (sans marque, sans comprimé)

Maquillage : aucun Présence de témoin :

 OUI

 NON

Consignes à dire au témoin : Tu vas chercher le sauveteur en lui disant que UNTEL est allongé par terre. Je ne sais pas ce qu’il(elle) a. Tu restes ensuite avec le sauveteur et la victime. Tu fais ce que le sauveteur te demande de faire, sans commentaire (par exemple aller chercher le téléphone).

CRITÈRES D’ÉVALUATION OUI

NON

observe. met de côté les médicaments. vérifie si la victime est consciente (question, ordres). demande de l’aide. vérifie que rien ne gène le passage de l’air (col, ceinture). Le bascule délicatement la tête de la victime en arrière sauveteur (2 doigts sous le menton, 1 main sur le front). vérifie si la victime respire. met la victime en PLS. alerte ou fait alerter. protège la victime du froid. vérifie que la victime respire jusqu’à l’arrivée des secours. Toute occasion d’entretenir cette conduite à tenir sera exploitée (accidents de la vie courante, ou lors des sorties…).

Situation 7

15

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010

CYCLE 3

Évaluation pratique

LA VICTIME EST INCONSCIENTE ET RESPIRE Cas concret • •

L’accident n’est pas mimé : l’accident s’est déjà produit lorsque l’élève doit agir. Tout objet visant à rendre la scène réaliste doit être neutralisé (boîte de médicament vide et sans marque apparente…). SCÉNARIO

Attention :rédiger les consignes à la deuxième personne du singulier.

Consignes à dire à la victime : Lieu : Matériel : Maquillage : Présence de témoin :

 OUI

 NON

Consignes à dire au témoin :

CRITÈRES D’ÉVALUATION OUI

NON

observe. met de côté les médicaments. vérifie si la victime est consciente (question, ordres). demande de l’aide. vérifie que rien ne gène le passage de l’air (col, ceinture). Le bascule délicatement la tête de la victime en arrière sauveteur (2 doigts sous le menton, 1 main sur le front). vérifie si la victime respire. met la victime en PLS. alerte ou fait alerter. protège la victime du froid. vérifie que la victime respire jusqu’à l’arrivée des secours. Toute occasion d’entretenir cette conduite à tenir sera exploitée (accidents de la vie courante, ou lors des sorties…).

Situation 7

16

CPC/CPD, Inspection Académique du 94, 2009-2010